Prévenir


La prévention des infections associées aux soins repose sur chaque professionnel, chaque patient, chaque visiteur. Pour chacun, le respect de quelques règles simples permet de réduire en grande partie le risque infectieux.


Pour les visiteurs

    Les visiteurs peuvent constituer une source ou un vecteur de germes ; ils peuvent également contracter eux-mêmes une infection nosocomiale.
    Quelques règles simples permettent de prévenir ce risque :

    Les visiteurs présentant une maladie contagieuse (par exemple, un rhume, la grippe ou une gastro-entérite) ne devraient pas entrer dans les secteurs de soins.

    Les visiteurs doivent respecter les consignes données par le personnel soignant.

    Les fleurs ne sont pas autorisées partout. Elles sont interdites dans les services recevant des patients immunodéprimés ou à risque important (réanimation, néonatalogie…). N'hésitez pas à demander conseil au personnel soignant.

    Les visiteurs doivent se laver les mains (avec de l’eau et du savon, ou avec un produit hydro-alcoolique) avant et après la visite d'un malade afin d'éviter la transmission manuportée de germes.

    Les visiteurs doivent accepter qu'un malade soit placé en isolement (chambre individuelle et précautions d’hygiène complémentaires, particulièrement adapté à la prévention de certaines maladies transmissibles et de la transmission de bactéries résistantes aux antibiotiques. Cet isolement ne préjuge pas de la gravité de l'état du patient.

Pour les patients

    Il est important d’avoir une bonne hygiène corporelle. Il est indispensable de se laver les mains après être allé aux toilettes et avant les repas, et de prendre une douche si possible chaque jour.

    En cas d'intervention chirurgicale, le patient doit respecter scrupuleusement les consignes de préparation données par le chirurgien ou l’infirmière.

    Le patient ne doit pas manipuler les dispositifs médicaux tels qu’un cathéter, une sonde vésicale ou un drain.

    Des consignes particulières, appropriées à chaque patient et à chaque pathologie, peuvent être données si besoin par les médecins ou les infirmières.

Pour le personnel soignant

    Ce chapitre vous indique quelques mesures d'hygiène minimales, dites « précautions standard », devant être prises pour tout patient, par chaque professionnel :

    Hygiène des mains (lavage ou friction) avant et après chaque soin

    Port de gants si risque de contact avec un produit biologique (sang, urines, selles…)

    Port d’un tablier et/ou d’un masque pour certains soins

    Nettoyage et désinfection du matériel et des surfaces dès qu’ils sont souillés

    En complément de ces mesures de prévention, certaines infections (ou suspicions d'infection) nécessitent la mise en œuvre de précautions d’hygiène complémentaires, définies en fonction de l'agent infectieux et de la localisation et la gravité de l'infection.