Lexique

Vous trouverez ci-dessous les définitions des termes et sigles les plus courants utilisés dans le domaine des infections associées aux soins et de l’hygiène hospitalière.
Un terme absent du lexique ? Proposez-nous de l’ajouter.

 

Cliquez sur la première lettre du mot :

  A B C D E F G H I J K L M
  N O P Q R S T U V W X Y Z  


A

Accident exposant au sang ou AES
On appelle AES tout contact avec le sang (ou produit biologique contenant du sang) d’autrui, par blessure (piqûre, coupure) ou par projection sur une muqueuse (œil, bouche) ou sur peau lésée (plaie, eczéma). On redoute le risque de transmission du virus VIH et des hépatites B et C. Cet évènement peut survenir lors d’un soin à l’hôpital ou en dehors et concerne le personnel de soin ou tout autre personne.

Accident médical
Dommage survenu à l'occasion d'un acte médical ou paramédical (soins, examens divers, opération...) ou à l'occasion de la prise d'un médicament, ou lors de l'utilisation de tout autre produit de santé y compris des appareillages médicaux (radiothérapie …).

Acte invasif
Acte pour lequel un dispositif médical pénètre à l’intérieur du corps par un orifice naturel (ex : endoscopie) ou par effraction (ex : pose d’une perfusion), de même un acte chirurgical qui nécessite une effraction est un acte invasif.

AES
"Accident Exposant au Sang".
On appelle AES tout contact avec du sang ou un autre produit biologique. Cette exposition peut se faire par piqûre ou coupure avec du matériel souillé, contact cutané si la peau est lésée, contact muqueux (exemple: projection dans les yeux). Risque de transmission du virus VIH, des hépatites B et C.

AFNOR
Association française de normalisation.

ANSM
Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

ANSP ou Santé publique France
Agence nationale de santé publique qui rassemble depuis mai 2016 l’institut national de veille sanitaire (InVS), l’établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus) et l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes).

(Soins) ambulatoires
Les soins ou interventions réalisés en ambulatoire correspondent aux actes de soins ne nécessitant pas d’hospitalisation et permettant de rentrer chez soi le jour même. Les actes en ambulatoire répondent aux mêmes exigences de sécurité qu’en hospitalisation conventionnelle. Ils comprennent également les soins effectués en cabinet de ville, en dispensaire, centres de soins ou lors de consultations externes d'établissements hospitaliers publics ou privés.

Antibiogramme
Examen de laboratoire permettant de déterminer la sensibilité d'une bactérie aux antibiotiques. Cet examen permet de choisir un antibiotique adapté. A la lecture de l’antibiogramme le médecin peut adapter le traitement prescrit avant l’identification de la bactérie responsable de l’infection.

Antibiotique
Médicament qui détruit ou empêche la croissance des bactéries, utilisé pour combattre les infections bactériennes. Les antibiotiques favorisent l’apparition des bactéries multirésistantes aux antibiotiques Les antibiotiques sont inefficaces sur les virus, les parasites et les champignons.

Antibioprophylaxie
Administration préventive d'antibiotique du fait d'une situation à risque d’infection, notamment au cours de certaines interventions chirurgicales.

Antisepsie
Opération au résultat momentané permettant d'éliminer les micro-organismes sur les tissus vivants (peau ou muqueuses). On utilise un antiseptique dans le but de prévenir ou traiter une infection localisée.

Antiseptique
Substance permettant la destruction des germes infectieux existant à la surface ou à l'intérieur des organismes vivants dans le but de prévenir ou combattre l'infection.

ARS
Agence régionale de santé. Les ARS ont pour missions "de définir la politique de santé régionale en liaison avec tous les acteurs, assurer la régulation et la coordination de leurs actions, contribuer à la réduction des inégalités en matière de santé, veiller aux grands équilibres financiers et respecter l’objectif national de dépenses d’Assurance maladie."

Asepsie
Ensemble des mesures pour empêcher la contamination par des micro-organismes.

Asymptomatique
Se dit d'une personne qui ne présente pas de signes cliniques ou de symptômes. Exemple : personne qui présente une bactériurie asymptomatique, il s’agit d’une personne pour qui présente des germes dans les urines sans signes cliniques d’infection urinaire.

(retour)
B

Bacille pyocyanique
ou Pseudomonas aeruginosa. C'est un microbe ou une bactérie fréquemment impliqué dans les infections nosocomiales survenant chez des patients fragiles le plus souvent en réanimation.

Bactérie
Micro-organisme qui peut être responsable d'infection (bactérie pathogène) ou qui peut vivre à l'état normal dans notre organisme (bactérie commensale).

Bactériémie
Présence de bactéries dans le sang.

Bactériurie
Présence de bactéries dans les urines.

BHRe
"Bactérie hautement résistante aux antibiotiques émergentes". Bactérie résistante à de nombreux antibiotiques. Ces BHRe sont majoritairement importées en France métropolitaine à l'occasion de rapatriement sanitaire de patients en provenance de l'étranger. Mais leur émergence et leur diffusion en France sont facilitées par l’usage excessif des antibiotiques d'une part et la transmission croisée de ces bactéries liée au respect insuffisant des règles d’hygiène de base d'autre part.

Biocontamination
Contamination par des micro-organismes d'une surface inerte (sols, murs, matériels...).

Bionettoyage
Procédé destiné à réduire la contamination biologique des surfaces.
Il est obtenu par la combinaison d’un nettoyage et d’une désinfection des surfaces.

BMR
"Bactérie multirésistante". Bactérie résistante à une ou plusieurs familles d'antibiotiques. Exemples : Staphylocoque doré résistant à la méticilline, Escherichia coli producteur de bétalactamase à spectre étendu (BLSE).

(retour)
C

Candida albicans
Champignon (levure) que l'on retrouve principalement et habituellement dans le tube digestif et le vagin (partie de la flore normale de l'être humain), qui peut provoquer des infections chez des patients très fragiles (immunodéprimés).

Candidose
Infection (mycose) provoquée par Candida, touchant généralement la peau et les muqueuses. Infection le plus souvent observé chez les personne fragile avec un déficit immunitaire et ou après un traitement antibiotique.

Cathéter
Dispositif médical se présentant sous la forme d’un tube long et mince, flexible ou rigide, destiné à être introduit dans un canal, un vaisseau ou un organe creux pour l'explorer, injecter un liquide ou vider une cavité. On parle de cathéter veineux périphérique lorsqu’il est implanté dans une petite veine ou de cathéter veineux central lorsqu’il implanté dans un gros vaisseau.

CClin
Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales (5 CClin en France).

Clin
Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales. Chaque établissement de soins (public ou privé) doit posséder un Clin.

Clostridium difficile
Bactérie commensale du tube digestif, responsable de diarrhée lorsqu’elle excrète une toxine à la faveur d’un traitement antibiotique le plus souvent. Cette bactérie est capable de survivre dans l’environnement en l’absence d’un bionettoyage particulier. Elle peut être à l’origine d’épidémie hospitalière.

CeGIDD
Centre gratuit d'information, de Dépistage et de diagnostic où l'on peut faire un test de dépistage du VIH et des hépatites B et C.

Co-infection
Présence simultanée de deux infections chez une même personne, terme le plus souvent utilisé pour les patients infectés par le VIH et un virus des hépatites B et ou C.

Cohorte (Etude de)
Etude prospective d'observation, où les groupes d'exposition sont définis précisément (fumeur/non fumeur, contraception orale: oui/non). Dans le cas des cohortes portant sur l'emploi d'un médicament, l'exposition n'est pas déterminée de manière aléatoire, contrairement aux essais thérapeutiques randomisés et contrôlés. L’effet d’un médicament sur une maladie ne peut donc être déterminé formellement par une étude de cohorte.

Colonisation
Présence d'une bactérie  sans qu’elle entraine une infection. Les patients colonisés contrairement aux patients infectés n'ont aucun signe d'infection ils sont dit asymptomatiques ou porteurs sains. La colonisation ne nécessite pas de traitement.

Commensaux (micro-organismes)
Organismes qui vivent en harmonie sans dommage pour l’un au l’autre. De façon habituelle, la peau et les muqueuses sont en permanence colonisées par des bactéries commensales, qui jouent un rôle dans les défenses du corps humain en empêchant l'installation de bactéries pathogènes (à l'origine de maladies).

Compliance
(= observance) : respect par le patient des prescriptions ou recommandations. Par exemple, respect de la prise du traitement.

Contamination croisée
Transmission de micro-organismes d'une personne à une autre par l'intermédiaire de matériels, des surfaces ou des personnes (par les mains principalement mais aussi par la toux par exemple).

Commission des usagers (CDU, ex CRUQPC)
La commission des usagers participe à l'élaboration de la politique menée dans l'établissement en ce qui concerne l'accueil, la prise en charge, l'information et les droits des usagers. Elle veille aux respects de leurs droits et facilite leurs démarches au sein de l'établissement.

CsSP
Commission spécialisée du Haut Conseil de la Santé Publique « sécurité des patients : infections nosocomiales et autres événements indésirables liés aux soins et aux pratiques ».

(retour)
D

Dasri
Déchets d'activités de soins à risques infectieux. Ils contiennent ou peuvent contenir des micro-organismes pouvant causer des infections chez l'homme ou chez d'autres organismes vivants, il s’agit d’objet piquants ou tranchants mais aussi de pansement souillés ou autres déchets produits lors d’un soin. Leur élimination est réglementés.

Décontamination (=Prédésinfection)
Opération utilisant des produits détergents contenant au moins une molécule reconnue pour ses propriétés anti-microbiennes.

Déficit immunitaire
Insuffisance des moyens de défense naturels de l'organisme entrainant un risque infectieux plus important. Le déficit immunitaire survient à l’issue de certains traitement tels que les chimiothérapie ou pour des patients greffés ou à moindre degré chez des personnes diabétiques ou dialysés.

Désinfection
Opération au résultat momentané permettant d’éliminer les micro-organismes sur des surfaces (matériel…) ou sur la peau saine. On utilise un désinfectant dans le but de réduire le nombre de micro-organismes. L’utilisation des produits hydroalcoolique permet de réaliser une désinfection des mains.

DGOS
Direction Générale de l'offre de soins.

DGS
Direction Générale de la Santé.

(retour)
E

Endométrite
Infection de l'utérus.

Entérobactérie
Les entérobactéries sont présentes à l’état naturel dans de nombreux écosystèmes, en particulier l'intestin qui leur a donné son nom mais aussi dans l'environnement (eau, sol). Certaines entérobactéries peuvent être pathogènes pour l'homme dans certaines circonstances. Les infections à entérobactéries sont le plus souvent urinaires.
Exemples d'entérobactéries : Escherichia coli, Klebsiella, Enterobacter.

EOH(H)
Équipe opérationnelle d'hygiène (hospitalière). Cette équipe pluridisciplinaire associe dans l'idéal un médecin ou un pharmacien et un personnel infirmier. Le rôle de cette équipe est la prévention, la formation et l'information du personnel, l'expertise et l'évaluation des pratiques concernant la maitrise du risques infectieux.

EPC
Entérobactéries productrices de carbapénémases. Ces bactéries sont hautement résistantes aux antibiotiques et émergeantes (BHRe). Leur émergence est une source de préoccupation, d'une part parce que les infections causées par ces EPC peuvent être difficiles à traiter, et d'autre part parce qu'elles sont capables de transmettre leurs gènes de résistance à d'autres espèces bactériennes.

Epidémiologie
Discipline qui étudie l'incidence et la distribution des maladies dans des populations importantes, ainsi que les conditions qui influencent leur dissémination et leur gravité.

Etude de cohorte
Type d'enquête épidémiologique consistant à comparer la survenue d'une maladie entre les groupes exposés et non-exposés à un facteur de risque.

Etude multicentrique
Un essai est multicentrique lorsque le recrutement des malades se fait dans plusieurs sites.

Evénement indésirable associé aux soins
Événement clinique ou paraclinique (ex : modification d’un paramètre biologique) défavorable pour le patient et lié à sa prise en charge en milieu de soin.

Evénement indésirable grave (EIG)
Événement indésirable susceptible d’entraîner une hospitalisation, une prolongation de l’hospitalisation ou d’être à l’origineun handicap d’une menace vitale ou d’un décès.

Evénement indésirable évitable
Événement qui ne serait pas survenu si les soins avaient été conformes à la prise en charge considérée comme satisfaisante au moment de la survenue de l’événement.

(retour)
F

Facteur de risque
Tout événement (alimentaire, comportemental, génétique, environnemental, iatrogène, etc.) ou tout état pouvant favoriser la survenue d'une maladie. L’immunosuppression est un facteur de risque d’infection.

Flore bactérienne commensale = Flore résidente

Flore résidente
Ensemble des micro-organismes vivant naturellement à la surface de la peau et des muqueuses. Des micro-organismes sont présents à la surface de la peau ou sur les muqueuses. Les espèces bactériennes les plus représentatives sont les staphylocoques (peau) et les streptocoques (nasopharynx, vagin…) les entérobatéries du tube digestif. On y oppose la flore transitoire qui est acquise au contact de produits ou de surface contaminés. .

Flore saprophyte
Micro-organismes vivant naturellement dans l’environnement (eau, sol), pouvant aussi se trouver dans le tube digestif de l’homme. Les micro-organismes saprophytes sont en général dépourvus de pouvoir pathogène, sauf chez les personnes fragilisées (ex : bacille pyocyanique).

Flore transitoire
Ensemble des micro-organismes acquis au contact des personnes, des surfaces ou objets contaminés au cours des gestes quotidiens. Elle est surtout importante au niveau des parties découvertes notamment les mains. Elle s’élimine facilement par le lavage ou la désinfection des mains.

(retour)
G

Germe
Microbe, micro-organisme. On distingue les germes pathogènes (responsables de maladie) et les germes saprophytes (généralement non responsables de maladie). Ce terme englobe les bactéries, les virus, les champignons et les parasites.

H

HAS
Haute autorité de santé.
Le recueil des indicateurs du tableau de bord se fait le site de la HAS qui gère aussi d’autres indicateurs de qualité à diffusion publique.
Plus d'info :
http://www.has-sante.fr

http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2022303/fr/ipaqss-2015-recueil-generalise-des-indicateurs-tableau-de-bord-des-infections-nosocomiales-tbin

Hémoculture
Recherche de bactéries dans le sang.

(retour)
I

(infection) Iatrogène
Lié aux soins que l'on prodigue à un malade. Une infection nosocomiale ou une erreur médicamenteuse sont des évènements indésirables iatrogènes.

ICA-BMR
Indicateur composite permettant à travers plusieurs critères d’évaluer les mesures mises en place pour  maîtriser de la diffusion des bactéries multirésistantes aux antibiotiques.

ICALIN
Indicateur composite des activités de lutte contre les infections nosocomiales. C´est un indicateur de processus permettant d’évaluer l’organisation, les moyens et les actions de prévention et de contrôle des infections nosocomiales au sein des établissements.

ICATB
Indicateur composite de bon usage des antibiotiques. C’est un indicateur de processus permettant d’évaluer l’organisation, les moyens et les actions mis en œuvre pour promouvoir le bon usage des antibiotiques dans les établissements de santé.

ICSHA
Indicateur  de consommation des solutions hydro-alcooliques. C'est un marqueur indirect de la mise en œuvre effective de l'hygiène des mains, une mesure-clé de prévention des infections nosocomiales.

Immunodéprimé
Personne dont les défenses immunitaires sont affaiblies (exemple : les patients porteurs du virus du Sida, les personnes atteintes de cancer ayant eu de la chimiothérapie).

Immunodépression = Immunosuppression

Immunosuppression
Affaiblissement du système immunitaire conduisant à une diminution des défenses de l'organisme contre les infections. Un traitement immunosuppresseur est utilisé en particulier, dans les greffes d'organe pour éviter le phénomène de rejet.

Indicateurs de qualité et sécurité des soins
Indicateurs produits par la HAS pour évaluer la qualité et la sécurité des soins dans les établissements de santé. Pour le thème des infections associées aux soins, il s’agit d’ICALIN, ICA-BMR, ICA-LISO, ICATB, ICSHA, BN-SARM.
Plus d'info :
http:/www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2022309/fr/iqss-2016-outils-necessaires-au-recueil-des-indicateurs-du-theme-ias-tbin

Incidence (enquête d')
Indicateur épidémiologique mesurant la fréquence de survenue d'une maladie pendant une période de temps donné.

Infection
Agression d’un organisme vivant par des micro-organismes, qui induit des lésions pathologiques se traduisant le le plus souvent par des signes cliniques telles que de la fièvre, une suppuration, une douleur.

Infection associée aux soins (IAS)
Une infection est dite associée aux soins si elle survient au cours ou au décours d’une prise en charge (diagnostique, thérapeutique, palliative, préventive ou éducative) d’un patient, et si elle n’était ni présente, ni en incubation au début de la prise en charge et quelque soit le lieu de prise en charge. L’IAS comprend l’infection nosocomialeet couvre également les soins délivrés en dehors des établissements de santé.

Infection nosocomiale
Infection contractée dans un établissement de santé. Si l'infection apparaît moins de 48 heures après l'admission, on suppose que l'infection était en incubation au moment de l'admission, et qu'elle n'a donc pas été contractée dans l'établissement de soins : l'infection n'est pas nosocomiale.
du latin 'nosoconium', hôpital ; du grec 'nosos', malade ; komein, soigner.

Inoculum
Quantité de micro-organismes introduite dans l'organisme, de façon volontaire (injection...) ou accidentelle (par blessure,  piqûre avec une aiguille souillée...).

INPES
Institut national pour la prévention et d'éducation en santé (site www.inpes.sante.fr). Ses missions : expertise et conseil en matière de prévention et de promotion de la santé; développement de l'éducation pour la santé; mise en œuvre des programmes de prévention.

Instiller
Faire couler goutte à goutte un liquide (médicament par exemple) dans une cavité ou un organe.

IPP = Incapacité Permanente Partielle
Réduction définitive des capacités physiques, sensorielles ou intellectuelles d'une personne, due à un dommage et à ses conséquences dans la vie de tous les jours. Cette incapacité est évaluée par un expert, elle est exprimée en pourcentage de 0 % à 100 % par référence à un barème.

Isolement protecteur
Procédure visant à protéger un sujet particulièrement fragile, de tout risque infectieux provenant de l'environnement, des autres patients et des membres du personnel.

Isolement septique
Procédure visant à s'opposer à la transmission des agents infectieux d'un malade infecté ou colonisé à un autre malade ou au personnel soignant.

(retour)
L

Létalité
Indicateur particulier de mortalité mesurant la proportion de décès parmi les malades atteints d'une maladie donnée.

Liquide biologique
Tout liquide contenu dans le corps humain : sang, salive, larmes, urines, liquide amniotique...

(retour)
M

Maladie de Creutzfeldt-Jakob ou MCJ
voir Prion.

Manuportée (transmission)
Transmission d'un micro-organisme par l'intermédiaire des mains.

Materno-foetale (transmission)
Transmission de la mère au fœtus. Se dit par exemple de la transmission du VIH survenant au cours de la grossesse ou de l'accouchement.

Morbidité (taux)
Indicateur mesurant la fréquence des maladies.

Mortalité (taux)
Indicateur mesurant la fréquence des décès.

Mycobactéries
Bactéries dont il existe de nombreuses espèces, responsables de la tuberculose, de la lèpre et de maladies diverses.

(retour)
N

Norme
Document définissant des spécifications techniques validées par un organisme reconnu (ex : Afnor). De nombreux domaines techniques font appel à des normes (ex : qualité de l’air, efficacité des désinfectants…).

(retour)
P

Pathogène (agent, germe)
Tout micro-organisme (bactérie, virus, parasite, champignon) à l'origine d'une maladie infectieuse.

Pneumonie
Infection du tissu pulmonaire.

Portage (colonisation)
Période pendant laquelle les sujets sont porteurs du germe et peuvent transmettre la maladie.

Post-partum
Période qui suit l'accouchement.

Préjudice
Conséquences d'un dommage définies et évaluées par un expert (ex : préjudices corporels, préjudices d'agrément, préjudices d'esthétique...).

Prévalence (enquête de)
Recensement un jour donné de tous les patients ayant une infection nosocomiale.

Prion
Protéine dérivée d'une molécule existant normalement dans le métabolisme cérébral, mais de conformation anormale lui conférant une résistance à l’élimination. Son accumulation est responsable d’anomalies du tissus cérébral. Il est actuellement suspecté d'être l'agent infectieux de la maladie de Creutzfeldt-Jakob.

Prophylactique (traitement)
Traitement préventif visant à éviter l’apparition ou la rechute d’une maladie ; proposer pour limiter le risque d’infection du site opératoire dans certaines chirurgie.

(retour)
Q

Quartile
Terme statistique servant à apprécier comment se répartit une valeur dans une population. Par exemple, prenons la consommation des antibiotiques. Tous les hôpitaux n'en consomment pas la même quantité. La médiane est la valeur de consommation qui sépare les hôpitaux en 2 : 50% consomment plus que la médiane et 50% consomment moins. Les quartiles séparent les hôpitaux en 4 : le 1er quartile sépare le quart qui consomme le moins, des 3 autres quarts (1/4 consomme moins et 3/4 consomme plus). Le 3ème quartile sépare le quart qui consomme le plus, des 3 autres quarts. Les consommations de la moitié des hôpitaux se situent donc entre le 1er et le 3ème quartile.

(retour)
R

Réanimation
Service permettant la prise en charge de patients présentant ou susceptibles de présenter des défaillances viscérales aiguës (atteinte d'un organe vital : cœur, foie, rein...) mettant en jeu le pronostic vital et nécessitant à la fois l'utilisation de techniques spécifiques, de matériels coûteux et la permanence 24/24 h d'un personnel médical et paramédical entraîné.

(retour)
S

Santé Publique France cf ANSP

Septicémie
Présence de germes pathogènes dans le sang. Elle est caractérisée cliniquement par une fièvre élevée, des frissons, une altération de l'état général.

Séroconversion
Apparition dans le sang des anticorps en réponse à l'entrée d'un agent infectieux dans l'organisme ou après vaccination.

Séropositif
Situation d'une personne pour laquelle il a été mis en évidence dans le sérum les anticorps recherchés, ce qui indique qu'elle a été infectée.

Serratia marcescens
Bactérie responsable d’infections urinaires, respiratoires, ophtalmiques ou encore d’infections des plaies. Elle se propage notamment à l’hôpital, où elle provoque des infections nosocomiales.

Site opératoire
Zone anatomique du corps où est pratiquée l’intervention chirurgicale.

Soins intensifs
Service prenant en charge des patients nécessitant une surveillance constante.

Stérilisation
Opération au résultat définitif permettant de tuer les micro-organismes portés par des milieux inertes contaminés (instruments, matériels...). La stérilité est garantie par l’emballage du matériel stérilisé.

(retour)
T

Tableau de bord des infections nosocomiales
Dans chaque établissement de santé, des indicateurs sont élaborés et réunis en un tableau de bord, publié annuellement. Il comprend différents indicateurs, dont certains sont diffusés publiquement. Ils concernent les antibiotiques (ICATB.2), les bactéries multirésistantes (ICA-BMR), les infections du site opératoire (ICA-LISO), l’hygiène des mains (ICSHA.2), les « Bactériémies nosocomiales à SARM » et les moyens mis en œuvre par l’établissement pour lutter contre les infections nosocomiales (ICALIN.2). Le recueil de ces indicateurs du tableau de bord se fait sur le site de la HAS.
Plus d'info :
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2022303/fr/ipaqss-2015-recueil-generalise-des-indicateurs-tableau-de-bord-des-infections-nosocomiales-tbin

Transmission croisée
Transmission de micro-organismes de personne à personne (soignant ou soigné). Elle s'effectue par contact direct ou indirect, ou par voie aérienne (plus rare).

(retour)
V

VHB
Virus de l'hépatite B, infectant les cellules du foie.

VHC
Virus de l'hépatite C, infectant les cellules du foie.

VIH
Virus de l'immunodéficience humaine acquise. Virus responsable de du sida (syndrome d’immunodéficience acquise).

Virucide
Produit ou procédé pouvant inactiver les virus.

Virus
Micro-organisme pouvant déclencher une infection plus ou moins grave (ex : rhume, grippe, varicelle, rougeole, gastro-entérite… Zika).

(retour)