Le rôle du représentant des usagers

Qu'est-ce qu'un représentant des usagers et quel est son rôle ?

Le représentant des usagers est le représentant de tous les usagers de l’hôpital et non d’une association ou d’un groupe d’usagers.

Il est le porte-parole des personnes hospitalisées et de leurs familles ou proches. Il doit contribuer à l’amélioration de la vie quotidienne des patients en faisant connaître leurs besoins, leurs attentes et leurs problèmes auprès des professionnels et décideurs. Il doit défendre leurs intérêts et veille donc avant tout au respect des droits des usagers.
Par conséquent, le représentant des usagers est associé à l’organisation et à l’amélioration de la qualité de l’accueil et de la prise en charge des patients et prendre part aux orientations et évolutions de la politique de santé de l’établissement.

Pour assurer son rôle, il est amené à siéger dans différentes instances de l’établissement de santé : la Commission des usagers (qui a remplacé la Commission des Relations avec les Usagers pour la Qualité de la Prise en Charge (CRUQPC)), le conseil de surveillance et le conseil d’administration ou dans les organes qui en tiennent lieu. Il peut également être en lien avec les acteurs du secteur libéral (médecins généralistes, spécialistes, infirmières libérales...) et l'hospitalisation à domicile.

Quel est spécifiquement son rôle dans la prévention des infections associées aux soins ?

L’axe 1 du programme d’actions de prévention des infections associées aux soins ( Propias ) prévoit de développer la prévention des infections associées aux soins tout au long du parcours de soins en impliquant les patients et les résidents.
« Le patient et son parcours constituent le fil conducteur du Propias ».

Le guide du CClin Ouest « Je suis représentant des usagers pour la lutte contre les infections nosocomiales dans un établissement de santé » (2014) a été conçu pour aider les représentants des usagers à participer de façon plus opérationnelle à la lutte contre les infections associées aux soins.
Les interlocuteurs privilégiés du RU dans ce domaine sont l’équipe opérationnelle d’hygiène (EOH) et le président du Clin ou président de CME.

Voici quelques éléments extraits du Guide CISS du représentant des usagers du système de santé (4ème édition, 2013) dont le représentant est susceptible de discuter avec ces interlocuteurs :

    le nombre de déclarations d’infections nosocomiales faites par l’établissement dans l’année aux tutelles (également appelées Signalements) ;

    le suivi biologique réalisé sur l’identification des bactéries multi-résistantes et les actions mises en place pour les réduire ;

    le bilan des actions de prévention et de surveillance du risque infectieux fait par l’équipe d’hygiène hospitalière ;

    les résultats des indicateurs du tableau de bord des infections nosocomiales demandé par le ministère, l’analyse comparative des résultats avec les années précédentes et l’information du public faite par l’établissement dans ce domaine.

Qui peut être représentant des usagers ?

La participation des représentants des usagers repose sur un engagement associatif bénévole.

Il exerce ses missions dans le cadre d'un mandat qui ne lui est confié que s'il est membre d'une association agréée (Cf. rubrique Réglementation pour la liste des associations agréées ou Lien suivant : http://www.droits-usagers.social-sante.gouv.fr/l-agrement-des-associations-de-malades-et-d-usagers-du-systeme-de-sante.html).

Il peut suivre une formation de base délivrée par les associations de représentants d’usagers agréées (Article 176 de la loi n°2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé et Arrêté du 17 mars).