La résistance a franchi les portes de la Ville

L’émergence et la diffusion de bactéries multi-résistantes aux antibiotiques (entérobactéries sécrétrices de bêta-lactamases à spectre étendu -EBLSE- et celles sécrétrices de carbapénèmases) sont inquiétantes. Rencontrées dans le milieu hospitalier, elles s’étendent aussi à la ville. Leur diffusion peut être limitée par le respect des précautions standard et la maitrise de leurs résistances par le bon/moindre usage des antibiotiques (voir rubrique ATB)

Quelles sont les BMR que l'on rencontre en Ville ?

Les bactéries sont dites multirésistantes aux antibiotiques (BMR) lorsque « du fait de l’accumulation des résistances naturelles et acquises, elles ne sont plus sensibles qu’à un petit nombre d’antibiotiques ».

Si les infections sont encore assez rares en France, la colonisation par EBLSE digestives dans la communauté ne cesse d'augmenter depuis une dizaine d'année, passant de 0.6 % en 2006 à 6.1 % chez des volontaires sains en 2011 (réf : Gruson C et al, ICAAC 2011). La majorité des EBLSE est représentée par Escherichia coli (E. coli).

Les cas d'infection ou de colonisation à bactéries hautement résistantes (BHRe) restent pour le moment exceptionnels en ville. A l’heure actuelle, 2 groupes de bactéries répondent à la définition des BHRe : les  entérobactéries productrices de carbapénèmase (EPC) et les Enteroccocus faecium résistants à la vancomycine (ERV). Ces bactéries, commensales du tube digestif, sont résistantes à de nombreux antibiotiques et caractérisées par des mécanismes de résistances transférables entre bactéries. Elles évoluent pour le moment selon un mode sporadique (cas isolé) ou d'épidémies hospitalières limitées, souvent à partir d'un cas index exposé à l'étranger.
Reco HCSP 2013

Comment limiter la diffusion des BMR / BHRe en ville ?

Identification du patient

Lors du retour à domicile d’un patient porteur de BMR/BHRe, il est nécessaire d’informer préalablement les professionnels concernés : HAD ou intervenants libéraux. La communication orale et écrite entre les professionnels, l’information et l’éducation du patient et de sa famille sont primordiales.
Recommandations du HCSP 2013 (p.71)
Fiches info patient et famille

Respect des précautions standard

L’essentiel des mesures de prévention repose sur l’application stricte des précautions standard, pour tous les soins et par tous les professionnels. Ces précautions standard ont pour objectifs de protéger le patient et le soignant lors des soins et de limiter la diffusion des BMR/BHRe.
Recommandations SF2H précautions standard
Guide soins de ville
Outil de sensibilisation aux précautions standard programme d’action StopRisk

Bon/moindre usage des antibiotiques (cf rubrique ATB)

Quelles informations pour les laboratoires d'analyse médicale ?

L’émergence des entérobactéries productrices de carbapénèmases (EPC) impose une identification rapide des patients infectés et porteurs. Il est donc essentiel de disposer de techniques efficaces de diagnostic et de mettre en place une procédure d’information rapide du médecin traitant en cas de positivité.
Propias - axe 2 /thème 3/ action 5 : Former tous les laboratoires de biologie médicale à la détection rapide des BHRe (dans le cadre de la formation continue des biologistes médicaux) et les sensibiliser à leur rôle d’alerte.
Note technique du CNR : Détection des souches d’entérobactéries productrices d’une carbapénèmase